site en maintenance

contact@camillearnaud.eu

camille Platevoet 06 32 24 05 94

 

Les Sabines

Née en 1965 à Cahors, diplômée de l’Ecole des Beaux Arts de Bordeaux en 1991, Sabine Anne Deshais a développé une œuvre protéiforme mêlant édition, sérigraphie, installation et performance associant, comme dans un journal de bord, impression de voyages, désordre urbain, goût de la lettre, éloge du motif et érotisme.

Son travail sur le livre, de grande ampleur, marque chez SAD (de sa signature d’artiste), son intérêt pour le multiple. Elle le manifeste notamment par l’usage de la sérigraphie, la déclinaison de motifs et le travail en série, réunifiés au travers de l’installation.

Au delà de l’aspect rétrospectif du projet, il s’agit, dans le travail de commissariat et de scénographie, de donner une forme vivante et active à la mise en exposition des œuvres. Comment réinssufler de la vie et de l’énergie à des projets qui n’en manquaient pas, mais que les nécessités de conservation obligent parfois à une forme de muséification ? Comment rester fidèle à la figure et l’esprit d’une pratique artistique, sans tomber dans l’iconolâtrie et la sanctification ?

Outre la présentation de pièces d’envergure, pour certaines encore inédites dans leur version intégrale (Sky, Shadows), et la réactivation d’œuvres performatives, notamment alimentaires, le projet entend mixer à ces réalisations des propositions d’artistes contemporains marqués par la figure de Sabine Anne Deshais.

 

Commissariat : Yvan Poulain

Design et Scénographie : camille arnaud

 

 

Centre d'art et de design La Cuisine, Nègrepelisse, septembre 2016 - janvier 2017.

 

Enchanter le jour

Enchanter le jour c’est vouloir collectionner les mots et les images. Ne pas en perdre une miette! Provoquer la rencontre, favoriser l’expérience d’une altérité à la fois féconde, douce, mystérieuse, changeante… C’est vouloir raconter cet amour du jour, de la parole au trait, de l’écrit au dessin.

 

Valérie Mréjen écrit des textes, filme, met en scène. Ses récits sont ceux d’une fidèle attentive. Agathe May grave le bois, s’installe au plus près des êtres, produit une écriture faite d’images subtiles et minutieuses. Jochen Gerner dessine, observe, décrypte le quotidien, converse. La main conduit, guide, fixe. Les liens tissés entre mots et images invitent à l’humour, mettent à distance. Tous trois très ancrés dans le réel, ils offrent le monde, rendent visible l’indicible avec un regard follement amoureux! Raconter… Enchanter.

 

 

Commissariat : Valérie Mazouin
Scénographie & Design : camille arnaud (Camille Platevoet & Arnaud Daffos)

Production du mobilier et peinture, en partenariat avec les ateliers municipaux de la ville de Saint Gaudens.

 

 

Exposition réalisée en collaboration avec les galeries Anne Barrault (Paris) et Catherine Putman (Paris).

 

La chapelle Saint Jacques, Saint Gaudens, juin - octobre 2016.

 

 

En cours, peintures.

Pella Roca

    "   Les porteurs du projet rêvent d’une autre vie depuis longtemps, un rêve de nature, un rêve de partage, le rêve aussi de porter un projet et partager une passion avec notre public. Travailler une exploitation agricole (Trufficulture) tout en valorisant un produit du terroir au travers d’un projet touristique. Un projet pluriel à l’écoute de nos envies et nos qualités.

{...}   Le projet se base sur des modèles de gestion responsables, écologiques et à échelle humaine, en privilégiant le circuit court et les principes du développement durable depuis la conception, l’investissement jusqu’à la gestion. Et ce, autant dans son volet « agricole » que dans son volet « hébergement ».     "         Isabel & Max

 

suite du projet

 

article LeMonde Magazine

 

 

pella-roca.com

en cours

❝ PIERRE & ASTÉRISQUE ❞

Un scénario-dispositif autour du travail du typographe et urbaniste Pierre Faucheux (1924-1999), un évènement Graphisme en France

 

École supérieure d’art de Cambrai

 suite du projet

un évènement Graphisme en France

 

L’astérisque, dont l’étymologie renvoie au latin asteriscus et à l’origine au grec asterískos, est un signe typographique de la forme d’une petite étoile. Dans les manuscrits grecs, cette étoile était une croix dont chaque angle était pointé. Elle indiquait en particulier la fin d’un poème mais signalait aussi un manque, une ellipse. Dans les années 1960, Pierre Faucheux (1924-1999) a travaillé pour le Livre de Poche, mais aussi pour le Seuil, créant le graphisme de la collection « Points » au début des années 1970 et le considérant comme « sa plus vivante réussite ».

Ce graphisme, inspiré d’autres couvertures réalisées notamment pour Arthaud ou pour Albin-Michel, frappe par son élégante simplicité. Il évoque aussi l’ouverture et la fermeture à l’iris qui, dans le cinéma muet, permettait de mettre l’accent sur un fragment de l’image. Et si la couverture de livre était ce « morceau » à la fois évocation et masque, ellipse et marque de référence ? C’est donc à une constellation étoilée de couvertures, dont certaines dessinées par Faucheux, que nous invite « Pierre et Astérisque ».

Catherine Guiral et Brice Domingues remercient Jérôme Faucheux pour son aide et son soutien généreux, « Pierre et Astérisque » a bénéficié du soutien du Royal College of Art et de l’Ésac.


Mise en espace:
Catherine Guiral, Brice Domingues, Alex Balgiu

Design:
Arnaud Daffos et Camille Platevoet

Edition:
Alex Balgiu et Brice Domingues
avec des textes de Catherine Guiral et Thierry Chancogne

Film:
Alex Balgiu et Brice Domingues

 

RECTOVERSO - table, banquette et tabourets

 

Recto Verso, camille arnaud collabore avec Barbara Quintin ainsi que Florent Dubois sur une invitation de officeabc. Réunis autour d'un travail de conception et de production de la signalétique et de la scénographie de l'exposition Recto Verso, huit pièces graphiques, avec Christophe Jacquet, Vier5, Mathias Schweizer, Helmo, Jocelyn Cottencin, Akatre, Pierre Vanni, Fanette Mellier et Grégoire Romanet.

 

"Le designer graphique est-il un technicien de la communication ou davantage un artiste ? Par nature multiple, disséminé dans l’espace public, un objet graphique lié à une commande, (affiche, document...) va à l’encontre des critères définissant une œuvre d’art. Pourtant, depuis le début des années 2000, le design graphique n’est plus uniquement une pratique où se développent des enjeux économiques et culturels mais est envisagé, par certain de ses acteurs, comme un lieu d’hybridation critique entre la communication visuelle et l’art contemporain. Chacun des huit graphistes investit de manière originale les salles du musée des Arts décoratifs et met en scène ses projets qu’ils soient issus de la commande ou non : affiches, performances, vidéos, photographies, installations, bandes dessinées, ainsi que des collaborations artistiques dans divers champs de la création : danse, littérature, mode, musique… La présentation de ces deux « catégories » de travaux montre que leur porosité participe à terme à construire un seul et même univers artistique et plastique."

 

Comissariat : Amélie GASTAUT, conservatrice des collections design graphique/publicité

musée des arts décoratifs de Paris. Mai 2014 - février 2015.

ici - Graphisme en France

Design graphique : officeabc

Scénographie : officeabc et camille arnaud avec les œuvres de Florent Dubois

Design : camille arnaud

 

 

 

 

 

Quérir Choisir, Pierre Faucheux et l'esprit de collection

"En 1987, l’exposition « Quérir Choisir » au Musée National des Arts et Traditions Populaires présentait les nouvelles acquisitions versées à la collection du musée. Fondé en 1937 par Georges Henri Rivière, le MNATP célébrait également, avec cette exposition, ses cinquante ans d’existence.

Sur le premier plat de couverture du catalogue, en pied de page, on peut reconnaître le logo dessiné par Pierre Faucheux en 1970-71. Graphiste et urbaniste français ayant traversé les Trente Glorieuses, Faucheux (1924-1999) est connu comme l’homme « aux millions de couvertures ». Comme par un heureux hasard, l’énoncé « Quérir Choisir » pourrait être un programme pour aborder sa production foisonnante, et en particulier pour se saisir de « l’esprit de collection » qui la traverse. Observer les collections et les séries que Pierre Faucheux a dessinées pour de nombreux éditeurs entre le début des années 1950 et la fin des années 1980 permet de regarder comment il a créé une grammaire graphique où choix de caractères typographiques, jeux de collages et utilisation de documents iconographiques fabriquent ce que le critique Charles Asselineau avait appelé, en 1866, des Mélanges tirés d’une petite bibliothèque romantique, lorsque lui-même cataloguait les ouvrages de ses auteurs romantiques favoris en essayant d’en dégager les physionomies typiques...." suite

 

suite du projet

 

Commissariat : Yvan Poulain

Sur une invitation de l'agence du doute

Musée Calbet, Grisolles, janvier - Avril 2016

Curateurs :

 

Scénographie :

 

Design :

  • Camille Arnaud
  • avec l’aide de Hannah Lamarti, Anne-Laure Ramond, Hanin Salama

 

Design graphique :

 

Remerciements :

  • Alex Balgiu
  • Antonia Birnbaum
  • Marie Delanoë
  • École d’architecture de Toulouse
  • Adrien Faucheux
  • Jérôme Faucheux
  • Michel Métayer

 

bibliothèques bureaux

Chêne, rail en acier galvanisé et pièce oméga en aluminium.

suite ici

A KIND OF "huh" !? - bibliothèque banquette, étagères et bureau de permanence

 

Sur l'invitation du duo de commissaire NPAI, Grenade sur Garonne, 2013.

Conception et fabrication du mobilier d'exposition. Chataignier et verre.

suite ici

 

 

QUEUE D'HIRONDE - tréteaux

Trétaux démontables, hêtre, frêne, cerisier, DNSEP 2013.

suite ici

 

CNEAI - socles

« La vie et la mort des œuvres d’art » esquisse les contours de quelques archétypes possibles permettant d’évoquer ce que sont désormais de manière tangible, à notre perception, ces œuvres démantelées : échantillon, relique définitive, relique non-définitive, fétiche, souvenir, archéologie, faux, transsubstantiation. À Chatou, un ensemble d’artefacts sont présentés sur les lignes flottantes de structures fines en tube de fer plié conçues par les designers camille arnaud :

 

la publication « Machine » (Benoit Dagron, Christophe Lemaitre, Aurélien Mole, 2012) ; les semences retirées d’un tableau de Fernand Léger (Collection de Benoit Dagron) ; une maquette, une photographie et l’enregistrement audio d’un texte lu par Gregory Buchert (« Le musée domestiqué », au sujet d’une œuvre déconstruite de Pierre Mercier) ; un catalogue d’exposition retouché de Jean-Luc Blanc (Proposé par le Bureau/) ; une œuvre endommagée d’Alberto Giacometti considérée par son propriétaire, l’assureur AXA Art, en état de « Total loss » (Proposée par le Salvage art institute) ; une nouvelle vidéo d’Alexis Guillier, dans le cadre de son projet « Reworks », qui évoluera au fur et à mesure du temps de l’exposition.          

 

suite ici

              

 

Christophe Lemaitre, Octobre 2014.

CNEAI, novembre 2014, mars 2015.

 

 

Publié à la suite de l'exposition :

La vie et la mort des œuvres d’art

Tombolo Presses

 

tombolo presses

extrait

Unité d'exposition urbaine


Transformation du transformateur en petit lieu d'exposition ouvert à tous, habitants, amateurs, associations, institutions culturelle, professionnels de l'art. Petit outil pour la diffusion de contenus, le transformateur est alors un générateur de culture par et pour les habitants. 

 

Le projet a été mis en oeuvre grâce à l'étroite collaboration des services culturels de la mairie de Tournefeuille, les services techniques de la ville ainsi que de 3 entreprises : peintre, serrurier/chaudronnier, signalétique.

 

Installation de mobilier urbain en collaboration avec Caroline Trautmann. Un partenariat ERDF dans le cadre du projet transfrontalier Terres d'imaginaire.

 

Allée des sports, Tournefeuille, octobre 2014.

Estrades : cimaises, tables et banquette bibliothèque

Du 6 06 2014 au 30 08 2014, camille arnaud collabore avec Barbara Quintin pour la conception et fabrication de la scénographie ainsi que la signalétique de l'exposition des restitutions des ateliers du centre d'art et médiathèque Le Pavillon Blanc à Colomiers.

sapin, hêtre, aggloméré, isorel et impression laser.

 

 

 

 

Participation à la conception de la scénographie de l'exposition Global Tools Today's, conception de modules bois et médal. Présentation du projet personnel de recherche "du patrimoine au potentiel", dans le cadre de Think about making and making someone think : Global Tools Today's, produite par l'ISDAT, pour l'exposition Sharing Design, Fabbrica del vapore, sur l'invitation de Milano Makers, Milan, 8-13 avril 2014.

Tranchée portative pour trois personnes #6

D'après l’œuvre originale de Tamàs St Auby et sur une invitation d'Hélène Meisel, dans le cadre de son projet "Tentative de cartographie" pour Biennale de Belleville2 et présenté à la galerie Café au lit en 2012.

 

ici

ici------------------ici

CLAP - table

Tables de tapissiers et lampes.

Cp bouleau, acier.

 

Atelier  mobile de reproduction : tables de tapissiers, photocopieuse et matériel de reliure. Mise à disposition de contenus issus de collections personnelles,  types Système D et Arts Ménagers.

Présentation dans le cadre de l'exposition Poursuites avec l'UTM2 le Mirail à

Lieu Commun.

 

Barbara Quintin et camille arnaud travaillent autour du graphisme avec Lieu Commun et livrent le programme printemps été 2014 et à la rentrée le programme automne hiver.

 

 

icinéma

Dispositif mobile de diffusion pour spectateur unique. 2008.


 ici.

PROTOTYPES - mobilier d'exposition

Œuvres de la collection du Frac Midi-Pyrénées et de la médiathèque des Abattoirs : Fabrice Hyber, Bertrand Lamarche, Didier Marcel ...

L’exposition réunit des oeuvres-prototypes, c’est-à-dire des formes qui conjuguent la logique de l’objet et celle du projet.

Le terme « prototype » nous place d’emblée dans le champ des sciences et de l’industrie. Ainsi, avec Lobby, Bertrand Lamarche propose un objet à michemin entre l’objet absurde et l’application fonctionnelle, l’élévation architecturale et le bricolage amateur. Les catalogues Buy-Self quant à eux proposent à la vente par correspondance des objets issus d'une demarche artistique simulant des objets expérimentaux et manufacturés.

Mais les oeuvres présentées dépassent largement cette sphère là et sont aussi le point de départ d’une procédure, la matérialisation d’un projet ou d’un moment du processus créatif. Le POF n°73, intitulé Gigognes montre une ménagère en train d’empiler des bassines en plastique que l’on retrouve dans l’espace d’exposition. Francis Hyber s’attache ainsi à induire chez le spectateur des comportements nouveaux face à des objets sériels et manufacturés. Jean-Baptiste Farkas avec ses livres, proposes des services à realiser soi-meme ou accompagne par une equipe. Tool Box édité par Entre-deux (Nantes) est une boite en plastique contenant des projets d'artistes. Chaque oeuvre decrite est à realiser en des temps ou des lieux differents.

Enfin certaines oeuvres renvoient à l'idée d'inaboutissement du projet, Chez Didier Marcel, la vitrine présente des structures architecturales en ruine, maquette improbable d’un projet architectural dénué d’usage, d’échelle, de logique…

Il ne s’agit pas tant ici de désigner une catégorie d’oeuvres (ce qui serait aussi illusoire que factice) que de pointer une démarche de production. Ce qui caractérise les oeuvres sélectionnés est leur capacité à incarner matériellement l’idée du devenir, à fixer un moment du processus de création : leur forme pourtant matériellement stable porte paradoxalement un caractère provisoire et expérimental.

 

suite ici

 

Commissariat : Julie Martin

Scénographie et design : camille arnaud

Partenariat avec le musée des Abattoirs de Toulouse

PAM, muret, janvier - février 2012.

 

étagères bureau

Atelier mobile, dans le cadre du projet Braconnage(s) Passage(s) sous la direction de Sabine Anne Deshais, médiathèque des Abattoirs de Toulouse, 2010.

 

lutrins pupitres

Equerre adaptable sur le mobilier existant de la médiathèque, planches A4 et A3, frêne et contreplaqué, installation variable. Dans le cadre du projet "Braconnages" qui interroge l'éditorialité du livre d'artiste. Conception et production d'un dispositif mobile, support, pour la présentation d'objets imprimés. Sur l'invitation de Jérôme Dupeyrat. Coproduction ISDAT et médiathèque des Abattoirs, Toulouse.

 

bibliothèque et plan de travail

 

Sur une invitation du Bbb à participer à l'exposition collective Et le travail!

Conception et fabrication de la bibliothèque (d'amis) et du plan de consultation et façonnage. Contreplaqué.

 

Une coproduction Bbb, centre d'art Toulouse, 2011.

 

Publication : revue bakou travaille

 

table

Table ronde composée de 5 plateaux de tables différentes et d'un système de rotation. Merci Yoan.

Dispositif mobile pour sound system. Branchez une pédale loop de guitare électrique à une platine vinyl et vous obtenez des boucles analogiques, faites entrer un vieux clavier dans une station d'amplification et de déformation puis branchez la sortie à un sampler et vous obtenez des boucles analogiques. 2011.

 

 

 

chaises

Tirages de répliques inspirées du modèle de Saarinen. DNSEP, ISDAT. 2010